La Pierre Sèche à Faugères, élément incontournable de l’identité du paysage.

Dès 1974, Faugères est remarqué pour l’extraordinaire patrimoine à Pierres Sèches dont cette commune recèle, tant par sa densité, la diversité de formes, de tailles, la qualité de la technique utilisée dans les murs et les édifices autant que par le bon état relatif dans lequel on les découvre : plus de 100 fiches établies par la Commission Régionale d’Inventaire des Monuments Historiques entre 1976 et 1979. Faute d’intérêt local, il n’en est rien resté ! tout semblait perdu…

En 1988, l’Association de la Sauvegarde du Patrimoine fondée par Jeanne COLIGNON, éblouie par cette richesse abandonnée, reprend tout l’inventaire à zéro.

Près de 100 édifices fichés, mesurés, situation plan coupe, découverts dans la broussaille ! Et combien dorment encore !

Le 4 Avril 2001, conscient de l’intérêt que représentent ces édifices, le Maire de Faugères prend un arrêté municipal protégeant la Pierre Sèche et ses ouvrages existants, tout en encourageant depuis la transmission du savoir-faire ancestral par son soutien à l’Association Pierre Sèche : presque une première !

Un chemin des Carabelles (nom local de la Capitelle) a été tracé permettant au grand public de découvrir 8 édifices parmi les plus remarquables sur le Mont Marcou.

Le 28 Novembre 2018, l’UNESCO inscrit la technique constructive traditionnelle de la Pierre Sèche au Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité !