Urgences

J’appelle le SAMU : 15

  • en cas de besoin médical urgent
  • en cas de malaise
  • en cas de coma
  • en cas d’hémorragie
  • en cas de douleur thoracique (cela peut être un infarctus et la mort peut survenir rapidement)
  • en cas de difficultés respiratoires (surtout si la personne est asthmatique ou cardiaque ou si cela survient au cours d’un repas)
  • quand une personne ne respire plus
  • quand vous vous trouvez en présence d’un brûlé
  • en cas d’intoxication

J’appelle les sapeurs-pompiers : 18

  • en cas d’incendie
  • en cas de fuite de gaz
  • en cas de risque d’effondrement
  • en cas d’ensevelissement
  • en cas de brûlure
  • en cas d’électrocution
  • en cas d’accident de la route

Pour connaître les pharmacies de garde

Centre anti-poison : 04 91 75 25 25


Violences congugales

  • Numéro d’écoute national 39 19
  • Victime ou témoin de violences conjugales, ce numéro d’appel national vous est dédié
  • Appel anonyme et gratuit depuis un poste fixe


Des travailleurs sociaux et médico-sociaux du Conseil Départemental vous informent sur l’accès aux droits, aux soins, au logement, une mise à l’abri, une aide psychologique

  • Maison Départementale des Solidarités de Bédarieux
  • 04 67 67 47 10

Des Intervenants Sociaux en Commissariat et Gendarmerie (ISCG) vous écoutent, vous orientent, vous conseillent

  • Commissariat de Béziers
  • 06 68 77 71 68
  • Groupement de Gendarmerie secteur Ouest
  • 06 12 39 62 70

Enfants et adolescents en danger : 119

Non au harcèlement scolaire : 30 20


Hébergement d’urgence, SAMU Social : 115


Numéro d’urgence Police Secours : 17 ou 112


Portail national d’information pour les personnes âgées et leurs proches


Accédez aux formulaires et services en ligne suivants :

  • aides à domicile
  • aides en établissement
  • aides logement
  • carte mobilité inclusion (CMI)
  • fin de vie et décès
  • simulateurs d’aides

La ligue contre le cancer de l’Hérault

  • Ecoute, aide, soutien
  • 04 67 61 31 31

Dépistage du Cancer du Sein – MAMMOBILE

  • Association Montpellier Hérault pour le Dépistage du Cancer du Sein (AMHDCS)

La sclérose en plaque

Lignes téléphoniques dédiées

Fondation ARSEP (Aide à la Recherche sur la Sclérose en Plaque)

  • Des médecins bénévoles répondent aux questions
  • 01 43 90 39 39

Ligue française contre la sclérose en plaques

  • 08 10 80 89 53
  • Coût d’un appel local
  • 01 53 98 98 80
  • Si vous disposez de la téléphonie illimitée vers un poste fixe

France Alzheimer Hérault

  • 04 67 06 56 10

Infirmiers à Faugères

840 Route de Pézenas

  • Angélique PAUCOT
  • 06 43 57 89 12
  • Ronan BOUVET
  • 06 81 78 62 07

8 Rue du Vieux Château

  • Anne SAUVAGNAC
  • 06 18 92 76 58
  • Christelle ROUCH
  • 04 67 95 39 88
  • Mélanie MARCHAL
  • 06 23 06 25 69

Praticiens Faugerols

  • Chirurgien Dentiste
  • Didier CHESNEAU
  • 04 99 57 12 61
  • Masseur kinésithérapeute
  • Carlos RIVERO
  • 06 42 42 15 15
  • Pédicure Podologue
  • Sophie ZANOLO
  • 04 67 95 14 14

Vous recherchez un professionnel de santé


Centre Médical de Laurens

Les praticiens


Polyclinique des Trois Vallées à Bédarieux

  • Urgences 24h/24 et 7j/7

Offre de soins et praticiens


Polyclinique Saint Privat à Boujan-sur-Libron

  • Urgences 24h/24 et 7j/7

Offre de soins et praticiens


Centre Hospitalier de Béziers

  • Urgences 24h/24 et 7j/7

Offre de soins et praticiens


Centre Aquaswim à Magalas

Les activités


Station thermale de Lamalou-les-Bains


Station thermale d’Avène-les-Bains

Les cures


Clinique de Rééducation et Réadaptation fonctionnelle du Dr Jean Ster à Lamalou-les-Bains

Les spécialités


Pluies méditerranéennes intenses

Notre département est vulnérable au risque d’inondation et exposé aux évènements pluviométriques exceptionnels.

Pour limiter les catastrophes, chacun d’entre nous doit s’approprier les bons comportements à adopter en situation de crise.

Les 8 bons comportements

  • je m’informe et je reste à l’écoute des consignes des autorités dans les médias et sur les réseaux sociaux
  • je ne prends pas ma voiture et je reporte mes déplacements
  • je me soucie de mes proches, de mes voisins et des personnes vulnérables
  • je m’éloigne des cours d’eau et je ne stationne pas sur les berges ou sur les ponts
  • je ne sors pas. Je m’abrite dans un bâtiment et surtout pas sous un arbre
  • je ne descends pas dans les sous-sols et je me réfugie en hauteur, en étage
  • je ne m’engage ni en voiture ni à pied sur pont submersible, gué, passage souterrain … moins de 30cm d’eau suffisent pour emporter une voiture
  • je ne vais pas chercher mes enfants à l’école, ils sont en sécurité

Les 3 niveaux de vigilance

  • jaune : phénomènes localement dangereux
  • orange : phénomènes dangereux et étendus
  • rouge : phénomènes dangereux d’intensité exceptionnelle

J’ai toujours chez moi un kit de sécurité

  • radio et lampes de poche avec piles de rechange
  • bougies, briquets ou allumettes
  • nourriture non périssable et eau potable
  • médicaments, lunettes de secours
  • vêtements chauds
  • double des clés, copie des papiers d’identité
  • trousse de 1er secours
  • argent liquide
  • chargeur de téléphone portable
  • articles pour bébé
  • nourriture pour animaux

Je note mes numéros utiles

  • Pompiers : 112 ou 18
  • SAMU : 15
  • Gendarmerie, Police : 17
Visualiser l’affiche du gouvernement

Informations complètes sur le site du Ministère


Faugères, zone 2 à potentiel radon faible

Le radon est un gaz radioactif inodore, incolore et inerte qui a toujours été présent sur l’ensemble du territoire Français, avec de fortes disparités géographiques. Il provient essentiellement de la désintégration radioactive de l’uranium présent naturellement dans les sous-sols granitiques et volcaniques.

Ce gaz lourd peut pénétrer dans les immeubles depuis le sol, et a tendance à s’accumuler dans les pièces en contact avec ce dernier (soubassements, caves, sous-sols et pièces en rez-de-chaussée).

Son impact sanitaire est avéré lors d’expositions prolongées et peut se traduire notamment par une augmentation du risque de cancer du poumon, démultiplié pour les fumeurs.

Si les concentrations dans les bâtiments peuvent parfois être élevées, des solutions simples permettent de réduire l’exposition.

Le niveau de risque « radon » est gradué en 3 zones.

  • zone 1 : zones à potentiel faible
  • zone 2 : zones à potentiel faible mais sur lesquelles des facteurs géologiques particuliers peuvent faciliter le transfert du radon vers les bâtiments
  • zone 3 : zones à potentiel significatif.

La commune de Faugères est en zone 2.


Mesurer et agir

1. Mesurer le radon et agir

La mesure de radon se fait à l’aide d’un dosimètre. Cette mesure se fait généralement pendant la période hivernale, durant laquelle le bâtiment est moins bien ventilé.

En dehors de la campagne de dépistage proposée par l’Agence Régionale de Santé, les occupants peuvent prendre eux-mêmes l’initiative d’estimer leur niveau d’exposition, en achetant un dosimètre qui doit être conforme à la norme NF ISO 11665-4.

En fonction de la concentration intérieure mesurée, on distingue 3 niveaux d’exposition radon :

  • en dessous de 300 Bq/m3 : pas de mesure correctrice particulière, cependant bien aérer et ventiler de manière à diminuer les concentrations de radon (phénomène de dilution)
  • entre 300 et 1000 Bq/m3 : il est fortement recommandé d’agir. Engager des actions correctrices pour réduire le niveau de radon aussi bas que possible
  • supérieure à 1000 Bq/m3 : attention, le risque est important, il est impératif d’agir. Effectuer sans délai des actions simples sur le bâtiment. Faire appel à un professionnel du bâtiment.

2. Empêcher le radon d’entrer dans le bâtiment

Le radon provient essentiellement du sol, il est indispensable de s’assurer de l’étanchéité à l’air de l’interface sol-bâtiment. Cette imperméabilité concerne principalement les joints entre le sol et les murs (souvent derrière les cloisons). Il faut également veiller à obturer les fissures du plancher, du mur et les passages de réseaux dans les dalles ainsi que le drainage à l’intérieur des gaines. Il est important également de traiter le soubassement (vide sanitaire, cave, dallage sur terre-plein), en le ventilant (soit mécaniquement, soit naturellement) soit en le mettant en légère dépression par rapport au volume habité par extraction mécanique lorsque cela est possible.

Généralement, un vide sanitaire correctement ventilé suffit à empêcher la pénétration du radon dans l’habitat.

3. Evacuer le radon présent

Une bonne ventilation naturelle ou mécanisée du bâtiment permettra d’évacuer le radon résiduel. Une aération régulière des locaux par l’ouverture raisonnée des ouvrants permet encore d’améliorer l’élimination du radon mais aussi des autres polluants de l’air intérieur. La ventilation en double flux en surpression peut aussi freiner la pénétration du radon.

A télécharger

Informations complètes sur le site internet de l’ARS Occitanie


Moustique Tigre

Ensemble, évitons la propagation de maladies infectieuses par le moustique tigre

S’il est passé par ici dites-le là : signalement-moutique.anses.fr

Comment éviter une épidémie de chikunguna, de dengue et/ou de zika en métropole ?


Pour la santé de vos animaux